Les croyances dans les collections du musée du Moyen Verdon

La religion catholique est omniprésente dans le Moyen Verdon, qui est moins laïcisé et déchristianisé au XXe siècle que la basse Provence. Les confréries de pénitents se maintiennent en général durant tout le XIXe siècle. Encore plus qu’en basse Provence, les habitants de la montagne, confrontés à un milieu hostile recherchent la protection des saints et de Dieu. Le terroir est ainsi jalonné de chapelles, souvent bâties sur des lieux élevés, d’oratoires et de croix le long des chemins. A l’intérieur des maisons il en est de même et la plupart des objets décorant les chambres, réservés à l’intimité familiale sont du domaine religieux : bénitiers, crucifix, rosaires ou chapelets à suspendre au dessus des lits, images pieuses, statuettes de saints ou Jésus de cire.

Partout, la vie religieuse réglait le calendrier annuel. Les bénédictions et consécrations occupaient une place à mi-chemin entre le religieux et le magique. Les objets bénis avaient en général un caractère magique de protection.

C’est ainsi que le pain bénit de la Saint Antoine à Castellane est mangés, donné aux animaux, et conservé. Le cierge bénit de la chandeleur sert à faire les « croix de fumée » sur les portes et les fenêtres de la maison, la protégeant ainsi de tout mal. Le brin de buis béni le jour des Rameaux est quant à lui gardé dans la chambre et cloué sur la porte de l’étable.

Les pèlerinages étaient une occasion de rencontre  et de festivités sociales. Dans le Verdon, ils sont dominés par les trois sanctuaires mariaux de Notre-Dame de Beauvoir à Moustiers, sanctuaire à répit, où l’on menait les enfants mort-nés, de Notre-Dame du Roc à Castellane et de Notre-Dame de la Fleur à Thorame.

Bénitier d’applique

N° d’inventaire : 2011.8.16

Domaine musée : croyances-coutumes

Dénomination : Bénitier d’applique

Date de création : 1ère moitié du 20e siècle

Matières et techniques : bois peint ; coquillage ; galalithe

Dimensions : l. 16 ; L. 24 ; E. 10 ; Pds. 542

Description : Récipient à eau bénite en coquillage surmonté d'une plaque composée d'un cadre en bois peint en noir. Sous verre une représentation en bas-relief de l'assomption. L'ensemble peut être fixé au mur au moyen d'un lacet.

Utilisation : Objet lié au culte

Description de l’acquisition : Objet provenant de Sisteron entré en collection en 2011

Gravure imprimée d’image pieuse

N° d’inventaire : 2012.0.117

Domaine musée : croyances-coutumes

Dénomination : Gravure imprimée d’image pieuse

Matières et techniques : soie ; pin

Dimensions : l. 19, L. 27.5

Description : Gravure imprimée sur soie collée sur une planchette de pin représentant au premier plan le saint suaire tenu par deux anges ; au deuxième plan une descente de croix, au troisième plan à droite le baiser de Judas et Jésus au Mont des Oliviers, et à gauche le calvaire et la mise au tombeau.

Inscription : « Il vero ritrato del Sudario di nostro Salvatore Giesu Christo »

Utilisation : Souvenir – objet de culte

Description de l’acquisition : Objet provenant du Plan de la Palud de Castellane entré en collection en 1993.

certificat religieux

N° d’inventaire : 2012.14.4

Domaine musée : croyances-coutumes

Dénomination : certificat religieux

Matières et techniques : papier

Dimensions : H. 44, l. 31

Description : Certificat religieux confirmant le baptême, la première communion solennelle et la confirmation de Louise Chauvet, accompagné d'une image pieuse représentant le Christ sur la croix.

Inscription :

 "prenez et mangez ceci est mon corps " ;
" prenez et buvez ceci est mon sang " ;
" Mlle Louise Chauvet / A été baptisée le 23 octobre 1909 / A fait sa Première communion solennelle le 26 juin 1921 à Comps / A été confirmée le 7 juin 1926 »

Utilisation : Certificat religieux reçu pour confirmation de ses actes de foi.

Description de l’acquisition : Objet provenant de Comps en Artuby et donné à l’association en 2012