Les loisirs : la chasse et les jeux, dans les collections du musée du Moyen Verdon

En dehors du travail, les distractions étaient rares, la chasse en était une. Bien que répondant le plus souvent à des besoins d’ordre alimentaire, (elle permettait d’améliorer les repas quotidiens, parfois aussi d’arrondir le budget de chaque famille), elle représentait également un moment de détente et de convivialité pour les hommes, où l’on éprouvait le plaisir d’une sensation à la fois d’indépendance et de symbiose avec le milieu naturel. Dans le moyen Verdon, on chassait surtout le petit gibier car les sangliers étaient rares ainsi que les chamois.

La chasse préférée était celle du lèvre et du perdreau. Des deux grands types de chasse connus, c’est la chasse passive, qui se fait sans le chasseur, qui donne le plus d’objets : elle correspond en effet au piégeage, qui est la forme de chasse la plus anciennement pratiquée. La chasse active ou l’homme intervient directement, offre moins de richesse si on excepte les appeaux et appelants. Nos collections regroupent à peu près tous les types de pièges connus : pièges-collets de fabrication artisanale, pièges-assommoirs, pièges-pinces, pièges traquenards à pression et pièges-traquenards sur détente dits « quicho-pèd » ou « cubercello ».

Les jeux constituaient un moment de convivialité : jeux de cartes, de « mourro » au café, ou à la « chambrette », à la veillée, de boules en vois ou de boules cloutées, de quilles sur la place. Pour les enfants, bien rares étaient les jouets achetés. Le plus souvent, ils se fabriquaient d’eux-mêmes leurs propres jouets avec des végétaux : sifflets, frondes, sarbacanes, arcs.

Le tabac  est consommé depuis longtemps : les paysans le conservaient dans des tabatières pour le chiquer ou fumer la pipe. Les femmes, quant à elles, aimaient priser entre elles.

Appareil photographique

N° d’inventaire : 2012.0.116

Domaine musée : jeux-sports-loisirs

Dénomination : Appareil photographique

Matières et techniques : verre ; métal ; matière plastique ; carton ; cuir

Dimensions : H.10.3 ; l.7.8 ; L.11.8

Description : Etui en cuir brun contenant un appareil photographique de couloir noir. L'appareil a une forme de parallépipède rectangle. Il dispose d'une petite poignée noire, en matière plastique. Sur la face de l'appareil, une pièce de métal circulaire fixée autour de l'objectif porte des inscriptions. Un "scoubidou" est attaché à la poignée de l'étui.

Inscription : Sur la face de l'appareil, une pièce de métal circulaire fixée autour de l'objectif porte les inscriptions : " SPORTING - 6X9 - OBJECTIF MENISQUE - Made in France ".
A l'intérieur de l'étui, sur la partie supérieure, un tampon rouge renseigne sur le vendeur :
" HENRI GIRAUD, ELECTRIQUE CONFORT, Place M.Sauvaire CASTELLANE B.A. "

Description de l’acquisition : Objet provenant du Plan de la Palud de Castellane donné au musée en 1995.

Cage à oiseaux

N° d’inventaire : 2012.1.1

Domaine musée : vie domestique

Dénomination : Cage à oiseaux

Appelation vernaculaire : la gàbi deis apelan

Matières et techniques : bois ; acier ; plastique

Dimensions : H.18 ; l.19 ; L.29.2 ; Pds.474

Description : Meuble ajouré ouvrant par un battant, utilisé pour la chasse. On y place un appelant, c'est à dire un oiseau vivant (grive ou pinson) dont le chant va attirer ses congénères. La cage est de plan rectangulaire. Au bois, largement utilisé, s'ajoute du plastique dans les angles et de l'acier au niveau du battant. Dans la cage est accroché un récipient en verre, servant d'abreuvoir. A l'opposé du récipient a été construit une sorte d'auge en bois prenant toute la largeur de la cage servant de mangeoire.

Utilisation : Utilisé à la chasse au poste pour attirer les oiseaux.

Description de l’acquisition : Objet provenant de Brans donné au musée en 2011.

Mandoline

N° d’inventaire : 2012.0.119

Domaine musée : musique – chant – danse

Dénomination : mandoline

Précision sur l’auteur : Barbet & Granier

Précision sur le lieu de création-exécution : Atelier Barbet & Granier - 14, rue Paradis, 14. – Marseille

Matières et techniques : bois

Dimensions : H. 15 ; l. 21 ; L. 61

Description : Mandoline dans son fourreau de tissu noir et dans sa caisse d'emballage d'origine, en bois. Dans la caisse on trouve aussi un sachet contenant cordes et plectres. La mandoline est un instrument de musique à cordes pincées, originaire d'Italie. Le présent modèle est de type napolitain. Il s'agit d'un petit luth à manche court. La mandoline est répandue autant dans la musique classique que populaire ou traditionnelle, notamment dans les pays méditérranéens. La mandoline comporte une caisse de résonance bombée en lamellé-collé, une table d'harmonie avec une grande ouïe centrale ovale, un manche court, étroit et muni de frettes, se terminant par un chevillier qui sert à accrocher les cordes. La caisse adopte la forme d'une larme, et son dos est également bombé.

Inscriptions : Sur le boite en bois " Très fragile ", " Très fragile / Musique ".
Sur l’étiquette : " Envoi de Barbet & Grenier / Fabricants d'instruments de musique / 14, rue Paradis, 14. Marseille / A Monsieur A. Marte / a Cotignac Var / Messager Verlaque Petit Versailles / Valeur déclarée ".

Description de l’acquisition : Objet utilisé à Cotignac donné au musée en 2012.